Forum des Larmes du Crépuscule.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin du monde est-elle pour 2012?

Aller en bas 
AuteurMessage
Luna.

avatar

Féminin Nombre de messages : 529
Age : 24
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : équitation/lecture/écriture
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: La fin du monde est-elle pour 2012?   Mer 3 Nov - 12:14

Une folle rumeur née du calendrier maya!


La fin du monde serait pour bientôt, et la date serait même fixée au 21 décembre 2010! Certes, les sujets d'inquiétude ne manque pas, mais surtout, pas de panique, il ne s'agit que d'une rumeur!


Ca recommence ! L'alerte à la fin du monde est à nouveau déclenchée. cette menace, très prisée des sectes dans les années 80, pèse sur nos épaules depuis toujours. Les gaulois craignaient que le ciel leur tombe sur la tête. plus tard, le passage de la comète de Halley à terrorisé les Européens. Le bug de l'an 2000 devait, lui faire retomber les avions sur nos têtes. nous avons donc raté l'apocalypse à maintes reprises, mais tout n'est pas perdu: la prochaine fin du monde serait cette fois prévue pour le 21 décembre 2012.

Tout est parti du calendrier maya.

Mais pourquoi choisir le 21 décembres 22012 alors qu'il nous reste si peu de temps pour nous préparé au pire? Parce que cette date marque la fin d'un cycle des planètes selon le calendrier maya. Aucun document maya n'évoque la fin du monde à cette occasion, mais personne n'ayant retrouver le calendrier du cycle suivant, certains affirment un peu rapidement qu'il ne restera plus rien sur terre après la date fatidique. une autre théorie plus farfelue assure qu'un mystérieuse planète X - appelée aussi Nibiru- s'alignera avec d'autres planètes de notre système solaire, ce qui déclenchera des catastrophes naturelle en série. jusqu'ici, la Nasa est formelle : nous ne risquons absolument rien. Mais pour ceux qui y croient, plusieurs signe avant-coureurs ne trompent pas.

Epidémies et catastrophes natuerlles, les signes précurseurs.


Toutes les conditions seraient en effet réunies pour entendre sonner l'heure du Jugement dernier. A commencer par les risques d'épidémies, qui nous effraient comme la peste au moyen Age. l'OMS dénombre ainsi pas moins d'une douzaine de maladies susceptible de décimer la planète. de l'ébola au SRAS en passent par la grippe aviaire. jusqu'ici, nous survivons plutôt bien.
La multiplication des catastrophes naturelles pourrait aussi être un signe annonciateur de l’apocalypse: tsunami aux îles Samoa, tremblements de terre au Chili et en Haïti, tempête sur les côtes Française, éruption du voltant islandais Eyjafjoll, inondations au pakistan... Ces deux dernières années ont été riches en cataclysmes, qui se succèdent pourtant partout dans le monde un peu près au même rythme depuis les années 90.

Pénurie d'eau et manque de mourriture, le chaos avant l'apocalypse

Plus inquiètent, le manque d'eau touche la moitié de la planète. l'or bleu pourrait donc être à l'origine de nouvelles guerre. le lac de Tibériade est par exemple un sujet de tension entre Israël et les pays voisins. Le Kurdistan, où le Tigre de l'Euphrate prennent leur source, pose de son côté problème à la Turquie, l'Iran, l'Irak et la Syrie.
Le manque de nourriture pourrait aussi nous conduire au chaos : les émeutes de la faim ont secoué trente-cinq en 2008 suite à l'augmentations des prix de riz et du blè. Le progression de l'Ug99, un champignon dévastant les cultures céréalières d'Afrique de L'est, pourrait ne rien arranger. sans oublier la baisse du nombre d’abeilles, qui assurent 80% de pollinisation des plantes. la situation est donc préoccupent, mais probablement pas assez grave pour signé l'arrêt de mort de la planète; les conflits pour l'eau resterais sans doute régionaux, l'Ug99 ne pourrai progresser indéfiniment vers le nord pour les raison climatiques, et les abeilles ne risquent heureusement pas toutes de disparaître d'ici 2012.

Prochaine Cataclysme en 2036

Le hasrd apocalyptique faisant bien les choses, tous ces facteurs pourraient se combiner. La planète serait alors perdue, et les vacances a la montagne en février 2013 totalement compromises. mais comme nous avant de grandes chance de reter la fin du monde en 2012, un oral de ratrapage est envisageable pour 2036. les plus paranoïaque s'y préparent déjà.
C'est à cette date que l'astéroïde Apopis pourrait heurter la Terre, soulevant des milliards de tonnes de poussière, bloquant les rayons du soleil et plongeant la planète dans le noir. A moins que ce ne soit pour 2033, à l'occasion du bimillénaire de la mort du Christ? la fin du monde ayant toutefois été annoncée près de deux cents fois au cours des siècles passés, il n'est pas nécessaire d'investir dès demain dans un abri dit de survie. pas plus qu'il n'est obligatoire d'accumuler les stocks de coquillage dans le garages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night-wolves.creer-forums.fr
INSPACEMETAL
the atomic sex toy off space
the atomic sex toy off space
avatar

Masculin Nombre de messages : 3274
Age : 47
Localisation : Eure et Loire
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: La fin du monde est-elle pour 2012?   Ven 19 Nov - 20:45

SYMPA l' article Luna ,je l'avais pas vu . Smile


Grand débat qu'est la fin du monde .

Quand ça arriveras ? comment ? et j'en passe ...

Pas evident ,mais je pense que dans la conscience collective les gens se rendent quand même compte que quelque chose ne vas pas , réchauffement climatique ,nette augmentation des catastrophes naturelles ,pollution de l'eau de l'atmosphère de nos aliments de nos environnements , surproductions en tout genre . Pénurie d'eau etc etc .....

A qui ,a quoi se fier surtout quand les avis scientifiques ne font que s'opposer et n'arrive pas a nous donner un indice fiable .Doit on se fier a la nasa ? ou aux différents états ?

Je me souviens d'un certains nuage radioactif ... les russes nous ont prévenue bien après l'explosion ,donc on peut pas se fier a leur gouvernement ;)
Le gouvernement français qui passait a la télé et disait " tout va bien le nuage s'et arrêter a la frontière ,vous ne craignez rien " non je crois qu'on ne peut pas se fier a nos gouvernements ,si on se penchent un peu sur l'histoire on se rend bien compte qu'ils ne font que mentir ,cacher ou déguiser la vérité .

Pas simple donc ....

Si je met le principe de précaution avant tout ,et si j'avais les moyens ,je pense que je construirais quand même un abri ,peut être juste pour me rassurer ........


Un fait certains c'est qu'un jour nôtre ami le soleil absorbera la planète , est ce qu'on auras la technologie suffisante pour aller s'installer sur d'autres planètes ,pourras t'on trouver une planète avec une atmosphère convenable pour l'être humain ?
Ou est ce que la race humaine s'éteindras a tout jamais sans aucun survivant ?

On peut résumer ça a
"nous ne sommes pas grand choses "
alors profitons en Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
INSPACEMETAL
the atomic sex toy off space
the atomic sex toy off space
avatar

Masculin Nombre de messages : 3274
Age : 47
Localisation : Eure et Loire
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: La fin du monde est-elle pour 2012?   Ven 19 Nov - 21:50





















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
INSPACEMETAL
the atomic sex toy off space
the atomic sex toy off space
avatar

Masculin Nombre de messages : 3274
Age : 47
Localisation : Eure et Loire
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: La fin du monde est-elle pour 2012?   Ven 25 Fév - 22:03

2010 : ANNÉE RECORD POUR LES CATASTROPHES NATURELLES



C’est un assureur qui l’affirme : avec près de 300.000 morts et 130 milliards de dollars de dégâts, l’année 2010 est un cru exceptionnel pour les catastrophes naturelles.


Comme chaque mois de janvier, la compagnie de réassurrance allemande Munich Re a publié son rapport annuel sur les événements catastrophiques naturels de l’année écoulée.

Ce document, qui semble faire référence, comptabilise 950 catastrophes sur la planète, ce qui en fait la médaille d’argent depuis 1980.

Le nombre des victimes s’élève à 295.000 morts et les pertes financières à 130 milliards de dollars (97 milliards d’euros). Ces scores dépassent largement les moyennes annuelles depuis 1980, qui sont (toujours selon la même source) de 615 catastrophes, 66.000 morts et 95 milliards de dollars (71 milliards d’euros). En nombre de victimes, 2010 n’a été dépassée que par 1983, quand une terrible famine a tué 300.000 personnes après une grave sécheresse au sud de l’Éthiopie.

Le rapport de Munich Re note que les neuf dixièmes des catastrophes naturelles de 2010 sont dus au climat. L’événement le plus meurtrier reste cependant le séisme en Haïti, qui a tué 222.570 fois. Toutefois, cet épouvantable bilan ne se solde, sur le plan financier, que par « des pertes négligeables pour l’industrie de l’assurance »…




En revanche, le séisme qui secoué le Chili en février a fait 520 victimes et coûté 30 milliards de dollars (22 millions d’euros). De même, la spectaculaire éruption de l’Eyjafjöll, au mois d’avril, n’a pas fait de victimes. Elle est cependant revenue très cher aux compagnies aériennes mais semble-t-il pas beaucoup aux assureurs, comme le note le rapport (lequel ne manque pas de suggérer que ce risque aurait pu être mieux couvert, n’oublions pas que ce document est rédigé par un assureur…).



Des ouragans plus nombreux



Pour le reste, c’est, comme il a été dit, essentiellement le climat qui est à l’origine des catastrophes les plus nombreuses, avec des tempêtes, comme Xynthia, de puissants ouragans comme Igor ou plusieurs tornades aux États-Unis, sans oublier les gigantesques inondations au Pakistan. Cette terrible catastrophe, dont les médias ne parlent plus beaucoup aujourd’hui, continue de faire des dégâts dans un pays déjà éprouvé par la guerre. Le réassureur ne peut que constater qu’un nombre « incalculable » de Pakistanais ont perdu leur maison ou leurs terres et que le coût s’élèverait à 9,5 milliards de dollars (7 milliards d’euros).

Il manque au bilan les inondations actuelles en Australie, qui couvrent une superficie considérable.

« Le nombre d’ouragans se situe bien au-dessus de la moyenne » commente Peter Höppe, le responsable de l’étude des risques naturels chez le réassureur allemand.

Le rapport constate aussi que la température des eaux de surface de l’Atlantique nord est restée 2°C au-dessus des moyennes à long terme, à cause du phénomène climatique appelé La Niña. Peter Höppe, prévoyant, estime que ces événements sont « en ligne » avec le réchauffement général observé ces dernières décennies et qu’il faut se préparer à l’avenir à des ouragans plus nombreux et plus puissants.

On remarque également que la chaleur a fait 53.251 victimes en 2010.





Tableau de bord des catastrophes naturelles de l'année 2010


Le tableau de bord des catastrophes naturelles recence l'ensemble des événements survenus survenues en France et dans le reste du monde durant l'année en cours.

STATISTIQUES MONDE (au 31/12/2010)

Répartition des événements et du nombre de victime par péril pour l'ensemble du monde en 2010




















L’année prend fin, mais les conséquences des changements climatiques resteront à jamais gravées dans les mémoires des millions de familles qui ont tout perdu lors d’inondations, séisme et de sécheresse. Face à l’aggravation de la situation, et les impasses laissées lors des deux dernières conférences internationales sur le climat, la situation actuelle exige une volonté politique locale, nationale, mais également internationale.


Face aux conséquences du changement climatique, nous devrons nous adapter, et cela suppose une volonté politique à tous les niveaux, comme l’explique l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique sur son site : « le risque climatique global associé à la croissance des gaz à effet de serre est désormais bien documenté : croissance des températures de plusieurs degrés, avec une augmentation de la fonte des grands glaciers ou un relèvement du niveau de la mer. Les effets actuels ou futurs de ces changements sur le territoire national, essentiels pour estimer leur coût économique et dimensionner des mesures d’adaptation, sont par essence plus difficiles à estimer, mais les résultats des modèles numériques permettent néanmoins une caractérisation utile des évolutions futures ».
Retour sur une année 2010 marquée par des catastrophes meurtrières dont beaucoup sont liées au climat.

Janvier

Une coulée de boue de 300 mètres de large a dévalé les pentes détrempées d’une colline à la suite de fortes pluies sur une île touristique au large de Rio de Janeiro, provoquant la mort de plus d’une cinquantaine de personnes.

Le séisme à Haïti est un tremblement de terre crustal d’une magnitude de 7,0 à 7,3, qui a fait 230.000 morts, 300.000 blessés et 1,2 million de sans-abris.

Février

Des pluies diluviennes dans le Sud du Pérou ont fait 20 morts et 5 disparus, et également 37.933 sinistrés et 67.155 ayant perdu une partie de leurs biens. Ces intempéries ont provoqué de graves inondations et des glissements de terrain dans la région de Cuzco (Sud-Est), où se dresse le Machu Picchu.





La tempête Xynthia a fait au moins 45 morts en balayant la France d’Ouest par ses vents violents se combinant à de fortes marées. Le département de la Vendée, où la rupture d’une digue a accentué les dégâts, est le plus durement touché : les secours ont dénombré une trentaine de personnes décédées. Cette tempête est la plus violente depuis celle de 1999, qui a fait au total 92 morts.

Au moins 122 personnes ont été tuées dans le puissant séisme de magnitude 8,8 qui a frappé le Chili. De nombreux pays d’Asie, d’Océanie et d’Amérique latine et centrale riverains du Pacifique ont été placés en alerte au tsunami.

Un iceberg de la taille du Luxembourg a heurté un glacier au large de l’Antarctique, provoquant la rupture d’un autre énorme bloc de glace qui a commencé à dériver. Ce phénomène pourrait entraîner une baisse des niveaux d’oxygène dans les océans de la planète.

Un pan de colline se détache et glisse sur des centaines de mètres dans un torrent de boue en Italie. Ce type de phénomène devrait se reproduire, en raison du développement urbain anarchique. Des pluies diluviennes dans le Sud du pays ont également entraîné des glissements de terrain à Maierato, où les 2.000 habitants ont été évacués en Calabre.



Des pluies torrentielles provoquant inondations et glissements de terrain ont fait au moins 32 morts et des dizaines de blessés sur l’île portugaise de Madère, en particulier à Funchal, la capitale, où des témoins ont évoqué une situation de « chaos ».

Mars

Le tremblement de terre d’Elazığ frappe la partie orientale de la Turquie. Plusieurs villages de la province de Elazığ sont partiellement détruits. Les autorités dénombrent 51 morts et 70 blessés, les pertes matérielles, maisons, édifices publics et infrastructures publiques sont sérieusement endommagés.

Le séisme de Kaohsiung dans la partie Sud de l’île de Taïwan a causé des dégâts matériels dans le Xiàn (comté) de Kaohsiung, et le bilan humain est de 96 blessés.

A Madagascar, après le passage de la tempête tropicale Hubert qui a tué des dizaines de personnes et fait 28.300 sans-abris, des infrastructures comme les écoles, les centres de santé et les habitations ont été détruites dans sept districts principalement situés au Sud-Est du pays.

Avril
Au Mexique, un séisme d’une magnitude de 7,2 a provoqué d’importantes destructions et la mort de 2 personnes.
Le séisme de Yushu, située dans la province du Qinghai en Chine, a fait plus de 2.220 tués, 12.315 blessés et d’innombrables constructions détruites.



Mai
Les inondations en Chine ont débuté en mai 2010. Des milliers de personnes sont décédées, et des centaines sont portées disparues. Les pertes humaines et matérielles sont dues aux glissements de terrain et coulées de boue. Plus de 140 millions de personnes dans 28 provinces, municipalités et régions, dont les provinces méridionales et centrales du Zhejiang, Fujian, Jiangxi, Hubei, Hunan, Guangdong, Guangxi, la municipalité de Chongqing, le Sichuan et le Guizhou, ont été affectées, et au moins 4,66 millions de personnes ont été évacuées en raison des risques liés à l’inondation et aux glissements de terrain dans la dernière moitié de mai.

Juin
Des pluies torrentielles s’abattent dans le département du Var en France, provoquant des crues exceptionnelles. Le bilan est lourd : 23 morts et 2 disparus, plus d’un milliard d’euros de dégâts dans 44 communes.

Juillet
Des inondations au Pakistan, les plus catastrophiques de son histoire, ont fait au moins 1.760 morts, affecté 21 millions d’habitants et privé 10 millions de personnes de leur logement.



Août
Les inondations de 2010 à Leh dans la province du Ladakh, en Inde, ont débuté en août, pour finir en septembre, avec la mort de 132 morts et plus de 250 disparus. De fortes précipitations sont également tombées dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, qui ont fait 1.400 morts et 213 disparus.

Septembre
Plus de 300 maisons ont été ensevelies dans l’Ouest du Mexique, et des centaines de résidents ont été tués dans leur sommeil, suite à des glissements de terrain, qui ont notamment fait un millier de morts à Santa Maria Tlahuitoltepec, une ville de l’Etat d’Oaxaca.

Octobre

La province de Hainan, située au Sud de la Chine, a été balayée par des pluies torrentielles durant 6 jours. Plus de 550 villages ont été inondés et 140.000 personnes évacuées.

Glissement de terrain meurtrier dans la province du Chongqing (Sud-Ouest de la Chine), dû à des pluies continues qui n’ont pas cessé de s’abattre sur le district de Yunyang, situé dans une région montagneuse.





Novembre
Inondations, les plus catastrophiques, en Belgique. Peu de pertes humaines, mais beaucoup de dégâts matériels. Le pays a été touché par des pluies diluviennes, poussant les autorités à parler de catastrophe naturelle sans précédent.

Décembre

Après plusieurs semaines de pluies diluviennes, le Tamil Nadu, dans le Sud de l’Inde, fait état de plus de 200 personnes décédées, la disparition de plus de 5.000 têtes de bétail, l’endommagement de 8.000 cabanes et 320.000 maisons, ainsi que l’inondation de plus de 1,5 million d’hectares de champs cultivés. Les habitants installés dans les zones à risques, près de la rivière Vaigai, ont été déplacés vers des lieux plus sûrs.

L’Australie est également concernée par de graves inondations dans le Nord-Est.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du monde est-elle pour 2012?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du monde est-elle pour 2012?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012
» Tournois "Wh40000" et "Flames of War" les 05 et 06 Mai 2012
» [Bionicle] Que représente BIONICLE pour vous ?
» Les 50 vins les plus chers du monde!
» Nouveau DVD pour 2012 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Larmes du Crépuscule :: Quand la meute se repose :: les loups parlent de tout-
Sauter vers: